Depeche Mode by Christophe

Interview d'Andrew en 2011.

Andrew Fletcher:

«Je suis le plus malsain de la bande!»

 

Voici un article que j'ai trouvé sur le site de " Lematin.ch" (journal Suisse)

 

Indifférent au temps qui passe, le mythique groupe anglais fondé à la fin des années 1970 livre un triple album et planche sur un nouveau projet. Discussion avec le claviériste Andrew Fletcher.

 

Karine Vouillamoz - le 04 juin 2011, 19h40
Le Matin Dimanche

 

La petite entreprise de Depeche Mode ne connaît pas la crise. Fondé à la fin des années 1970, en pleine ère new wave, le groupe de Basildon a survécu aux années 1980, pis, aux années 1990, et surtout, aux crises existentielles du groupe. Entre les problèmes de drogue du chanteur Dave Gahan, la dépression de Martin Gore, il ne restait guère plus qu’Andrew Fletcher, le claviériste, pour faire bonne figure. Mais c’était sans compter sur la force insubmersible du trio qui a continué à livrer des albums à la géométrie parfaite. Avant de s’atteler au successeur de «Sounds of the Universe», paru en 2009, Depeche Mode sort «Remixes 2: 81-11». Ce triple album offre une pléiade de remixes, signés entre autres par M83, Trentemoller ou UNKLE. La «patte» Depeche Mode se fait toujours entendre mais la matière est encore enrichie. Coup de fil avec Andrew Fletcher.

 

Ce «Remixes 2» est-il vraiment un album de Depeche Mode?
Je ne sais pas, c’est un album étrange. Nous avons sorti le volume I il y a quelques années et tout le monde a été surpris que ça marche aussi bien. On s’est dit qu’on allait en faire un deuxième. Entre la tournée et l’enregistrement d’un nouvel album, c’est bien de sortir ce genre d’album, ça montre la diversité et l’extension de notre travail.

 

A quel niveau vous êtes-vous impliqué?
Martin, Dave et moi avons choisi tous les remixes reçus. Nous étions tous les trois très impliqués dans la recherche d’artistes. Et nous avons donné une liberté totale aux remixeurs, ils pouvaient choisir leur chanson, ils n’avaient aucune règle. Ils ont fait exactement ce qu’ils voulaient.

 

Y a-t-il des chansons impossibles à remixer?
Pas vraiment. Mais je pense que la chose la plus incroyable, c’est qu’ils ont fait des versions meilleures que les nôtres. C’est embarrassant pour nous (rires)!

 

Un disque comme celui-ci permet de jeter un œil sur le passé. Jugez-vous certains de vos albums moins bons que d’autres?
C’est difficile à dire, il y a tout de même trente ans de carrière, donc je ne pourrais pas dire ce que nous aurions pu faire de mieux. En revanche, je pense que «Violator» était parfait, on n’aurait pas pu l’améliorer. Même le premier album, d’ailleurs… le son était issu de synthétiseurs un peu pourris mais aujourd’hui, il sonne encore très bien.

 

Quand vous avez commencé, vous étiez considéré comme spéciaux car vous utilisiez des machines. Aujourd’hui, tout le monde le fait. Qu’est-ce qui vous rend spéciaux?
A cette époque, nous trouvions ça plus intéressant et c’était la voie du futur. Mais dans le milieu des années 1980, nous avons été mal perçus, particulièrement par les journalistes à qui nous devions constamment expliquer notre musique. Aujourd’hui, tout a changé.

 

C’est mieux?
Oui. De plus en plus de gens peuvent faire de la musique de qualité. Le problème, c’est de faire quelque chose de bien et de parvenir à sortir son album ou d’avoir sa musique qui passe à la radio.

 

Entre Martin Gore et David Gahan, les énergies sont plutôt sombres. Etes-vous l’élément sain du groupe?
Je dois avouer qu’en ce moment, je suis le plus malsain de la bande! Dave et Martin ont arrêté de prendre des drogues et de boire depuis des années déjà. Mais c’est moi, Andy Fletcher, qui continue à boire! Alors oui, c’est drôle, mais les choses évoluent. David a totalement changé sa vie, il a traversé des périodes tellement sombres… Mais aujourd’hui, il élève sa famille, il est très sain et profite de la vie.

 

Si vous n’êtes pas l’élément sain, peut-être êtes-vous le plus sympa?
Non, je pense que je suis le plus horrible (rires)! Martin est plus sympa que moi, en fait. Mais vous savez, on est très heureux en tant que groupe. On a grandi dans la même ville, dans le même climat, nous allons bientôt nous mettre à un nouvel album alors oui, on est heureux. On se donne rendez-vous sur scène l’année prochaine?"

 

 

 



22/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 79 autres membres